OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Économie locale

Le Grand Saint-Emilionnais est un territoire rural à tendance viticole. En effet, on compte peu d’industries à proprement parler sur la Communauté de Communes. La principale activité économique est la vitiviniculture avec un terroir très réputé et reconnu par-delà les frontières.

Le secteur agricole représente 54% des établissements actifs sur l’ensemble de l’intercommunalité. Par ailleurs, les vignes représentent 88,26% de la Surface Agricole Totale (soit 55,3% de la surface totale du territoire) du Grand Saint-Emilionnais. Ainsi, on peut considérer que le secteur agricole est essentiellement viticole. Ceci témoigne d’une des particularités du Grand Saint-Emilionnais. De nombreuses appellations viticoles sont présentes telles que Saint-Emilion, Lalande-de-Pomerol, Saint-Georges-Saint-Emilion, etc. Elles ont fortement contribué à la notoriété du territoire et par conséquent, au développement économique de ce dernier. Ainsi, les emplois directs et indirects liés à la vitiviniculture (production, commercialisation, marketing, fourniture, etc.) sont une force pour le Grand Saint-Emilionnais et permettent à une grande partie des habitants de travailler localement.

economie2.jpg

Outre la viticulture que l’on retrouve sur l’ensemble du territoire, l’activité économique du Grand Saint-Emilionnais est principalement concentrée sur la commune de Saint-Emilion, qui reçoit entre 800 000 et un million de touristes chaque année, générant une activité commerciale importante.