PSMV

La gestion de l’urbanisme et du patrimoine de la cité médiévale de Saint-Emilion est gérée par un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur en cours de révision.

Historique…

Par arrêté ministériel du 04 aout 1986, un secteur sauvegardé de 29 ha 64 a été créé sur la cité médiévale de Saint-Emilion afin d’en assurer la protection et la mise en valeur. Il couvre alors l’ensemble du bourg fortifié et les abords en faubourg au nord et au sud.

Ce secteur sauvegardé a été réglementairement traduit par l’élaboration d’un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV), document d’urbanisme définissant l’occupation et la vocation des sols mais également l’aspect extérieur des immeubles (dispositions des ouvertures, mise en œuvre de la toiture et des menuiseries, manière de restaurer, etc.) mais aussi certaines parties intérieurs (cheminées, escaliers, planchers, etc.). Ce PSMV est un projet de ville qui met l’accent sur la protection du patrimoine bâti ou non. Chaque immeuble est donc unique et fait l’objet d’une classification particulière suivant son intérêt patrimonial.

Depuis la loi LCAP de juillet 2016, ce secteur sauvegardé a été remplacé par un Site Patrimonial Remarquable couvrant l’ensemble des 8 communes inscrites sur la liste du Patrimoine Mondial par l’UNESCO. Le PSMV, adopté en 2010, reste malgré tout en vigueur et vient se substituer au Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) mais également au règlement de l’Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP).

Son contenu est sensiblement le même que celui du PLUi (voir rubrique PLUi).

Un besoin de renouveau

Depuis maintenant plusieurs années, la cité médiévale de Saint-Emilion souffre de plusieurs problématiques majeures : population en baisse, saturation des espaces publics, importante vacance et dégradation du bâti, engorgement du stationnement, etc.

Ce constat a conduit les élus à engager la définition d’un nouveau projet urbain et à solliciter les services de l’Etat afin de réviser le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur aussi bien dans ses orientations politiques que dans sa réglementation.

Aussi, une révision du PSMV, prescrite par arrêté préfectoral en avril 2016, est en cours depuis mars 2017 et est menée par l’équipe du cabinet LAVIGNE. Cette démarche associe aussi bien l’équipe municipale que la Communauté de Communes, l’Architecte des Bâtiments de France ou les service de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC).

L’année passée 2017 a été consacrée à la présentation d’états de lieux thématiques (patrimoine, urbanisme, environnement, etc.) présenté en réunion publique le 16 mai 2018.

Retrouvez la présentation du diagnostic :

 

 

La prochaine étape de cette révision consistera à construire les orientations d’un projet urbain apportant des réponses aux enjeux qui touchent la cité médiévale. Des secteurs et des thématiques seront particulièrement travaillées dans une optique de requalification urbaine permettant de trouver un meilleur équilibre entre tourisme et vie de village.

En parallèle, l’équipe du cabinet LAVIGNE a pour mission de visiter l’ensemble des 481 parcelles de la cité médiévale. Cet inventaire obligatoire permettra d’actualiser et d’affiner les connaissances historiques et architecturales du bâti. Les visites ont donc pour but de recenser des architectures et éléments d’intérêt patrimonial éventuellement présents à l’extérieur et/ou à l’intérieur des immeubles.

Les documents consultables

Le PSMV en vigueur

05 Règlement.compressed

Pour consulter le plan du PSMV, contactez les services de la Communauté de Communes.

L’arrêté de révision du PSMV

Arrêté de Révision du PSMV